mardi 15 avril 2014

Sherlock... Un détective hors du temps!

Ah Sherlock Holmes!

Aborder un tel sujet que celui du personnage intemporel de sir Arthur Conan Doyle est typiquement le genre de défi qu'il me plait de relever. 

L'un des personnages les plus adaptés au cinéma ou la télévision. Une silhouette, des accessoires, des phrases cultes que le monde entier connait : "Élémentaire mon cher Watson!"

Sherlock Holmes a imprégné en profondeur la 

Et lorsque la question : Pensez-vous que Sherlock Holmes a vraiment existé? a été posée à nos chers amis d'outre-Manche, une large majorité a répondu que OUI! le grand détective avait vraiment existé et qu'il avait vécu au 221 b Baker Street à Londres!

Si il ne s'agit pas de la preuve de l'impact de ce personnage au sein de la culturel universelle...

Cependant, il serait bien de ne pas s'égarer face à une telle oeuvre avec une telle influence depuis près de 150 ans.

Je vous propose donc d'appréhender ce sujet extrêmement vaste petit à petit, version par version... En commençant par celle qui m'a récemment le plus marqué, à savoir celle apparue sur la BBC il y a de ça 4 ans...







Sherlock

Sherlock, c'est trois saisons à ce jour, de trois épisodes chacune. 

Cette série est sortie tout droit de l'esprit de deux scénaristes aujourd'hui mondialement reconnus... Steven Moffat,  Egalement connu pour avoir reprit les rênes de Doctor Who en tant que showrunner en 2010 après que Russell T. Davies lui ai offert une régénération, ainsi que Mark Gatiss, lui aussi connu et reconnu de la communauté whovienne pour être un scénariste récurent et pour avoir donné corps au personnage du professeur Lazarus (Doctor Who, saison 3)

Mais assez parlé de Doctor Who, nous sommes avant tout ici pour parler de Sherlock, et bien évidemment de son inséparable comparse, le docteur John Watson. 

Comme vous l'aurez certainement déjà comprit si ce n'était pas déjà le cas avant d'attaquer la lecture de ce post, la série se déroule à notre époque, au XXIème siècle. 

Cependant, et peut-être paradoxalement, il s'agit peut-être à mes yeux de la relecture la plus fidèle de l'oeuvre de Doyle.

Sherlock est un insupportable sociopathe qui ne supporte personne. Il se drogue à coup de patch de nicotine et de résolution d'enquêtes. Un détective consultant qui assiste la police à titre gracieux pour le simple plaisir de mettre en ébullition son cerveau de génie plutôt dérangé au niveau social... Il est accro aux SMS et beaucoup au sein de la police pensent qu'il finira un jour par mettre lui-même ses dons en action pour commenter un crime. 

Jusqu'au jour où... Tout chamboule! Lorsque débarque dans sa vie le docteur John Watson. 

Fraîchement revenu d’Afghanistan, ce dernier est traumatisé et meurtri par ce qu'il a vécu sur le champs de bataille... C'est tout du moins ce que son psy pense et ce que sa claudication tend à démontrer.
Quoi qu'il en soit, il advient rapidement au cœur de l'histoire que le docteur Watson rencontre le grand détective Holmes... C'est là le début d'une grande histoire... De colocation!

Voilà comment s’enclenche la série! Voilà comment les deux personnages principaux aux caractères si opposés vont se lancer dans la plus grande aventure de leur vie : leur amitié!

Aventure pour Sherlock qui ne pensait jamais pouvoir apprécier quelqu'un autant que John... Même si celui-ci ne lui avoue pas ainsi!
Aventure pour John qui se doit de passer par de biens durs moments, qu'il affronte haut la main par amitié pour l'homme le plus infernal, odieux, pénible... (Les termes sont nombreux et tous aussi désagréables!) que la Terre puisse porter!

Mais j'y pense, et vous ne me le disiez pas, petits malins... Pas une fois je n'ai mentionné le nom des deux acteurs principaux de talent qui interprètent avec un indéniable brio les deux membres du... Ben oui, du duo quoi!

Comme quoi les personnages sont si puissants qu'ils ont une légère tendance à évincer leur incarnation...

Quoi qu’il en soit, il faut réparer cette demie injustice! D'autant plus qu'à mes yeux, rarement il fut un casting à ce point excellent pour endosser de tels monuments. 

Sherloch Holmes est incarné par le grand brun aux yeux bleus plus connu sous le nom de Benedict Cumberbatch, mais aussi autrement nommé Khan ou encore Smaug... J'en passe et des meilleurs!

Le docteur John Watson s'est glissé quant à lui dans la peau de Martin Freeman, le généreux petit blond devenu en deux films (bientôt 3!)  le plus connu des hobbits! Cela entre autres rôles de qualité!
Et ce n'est là que la toute première partie d'un excellent casting à la hauteur de la réputation de l'oeuvre de Conan Doyle...

Tout ça pour dire que ce post commence déjà à être bien long et qu'il n'effleure pourtant que la surface de cette série de grande qualité comme la télévision britannique sait en proposer (oui, je sais, je suis un peu de parti pris!)...

Il devient évident qu'un seul post ne sera pas suffisent pour aborder correctement ce sujet au cœur du sujet plus vaste qu'est le personnage de Conan Doyle et ses adaptations.

Qu'à cela ne tienne! Ce Sherlock moderne et pourtant tellement... Sherlock quoi! reviendra... 

Je pressens une présentation épisode par épisode! Enfin, si cela vous convient, chers amis lecteurs!